(506) 453-9930info@frswc.ca L-V: 7 h 30 à 17 h 30 Sam: 7 h 30 à 15 h

Visite

Home / Éducation / Visite

Bureaux administratifs

Un bâtiment d’administration et d’entretien se trouve près du poste de pesée à l’entrée principale du site.

Qu’y a-t-il à l’administration?

  • Des locaux à bureau pour le personnel de planification et d’administration.
  • Une salle de réunions pour les rencontres mensuelles de la Commission.
  • Une zone d’entretien de l’équipement de la décharge contrôlée.
  • Un point de rencontre pour les visites des lieux.
  • L’architecture reflète l’utilisation de la presse à compacter.

.

Poste de pesée

Le poste de pesée, situé à l’entrée, contrôle tous les véhicules à leur arrivée au site.

Quel est le rôle du poste de pesée?

  • Peser tous les camions à leur arrivée en vue de déterminer le tarif qui sera exigé à leur départ.
  • Vérifier si les déchets et matériaux sont bien recouverts.
  • Orienter les usagers, surtout ceux qui ne sont pas des habitués.
  • Refuser les déchets interdits.
  • À la sortie, un système informatisé génère la facture à partir des données de pesée.
  • Aux fins pratiques, une voie d’accès est réservée aux voitures.
  • Ce type de contrôle prévient le déchargement de déchets interdits.

Données intéressantes

  • Chaque jour, environ 250 véhicules fréquentent le site.
  • Le site dessert 120 000 résidents de la région.

.

Installation de recyclage

L’installation de recyclage (aussi appelée URM : usine de récupération de matériaux) embauche 22 personnes.

Qu’arrive-t-il des matériaux à l’installation de recyclage?

  • Les camions déversent les matériaux sur le sol de la zone de réception.
  • Les matériaux sont chargés sur un convoyeur qui les achemine au poste de triage.
  • Ils sont classés en catégories.
  • Un convoyeur achemine les matériaux classés vers la presse à compacter.
  • Ils sont compactés en galettes de 400 kg à 700 kg.
  • Ces galettes sont entreposées jusqu’à leur expédition.
  • Un camion-remorque les achemine vers différentes usines et installations du Nouveau-Brunswick, du Québec et du Maine.

D’où proviennent les matériaux recyclés?

Pour l’année 2012:

  • 23.4% du volume total de matériaux traités par l’installation de recyclage provient du programme du baril bleu , dirigé par la division de recyclage de la Commission de gestion des déchets solides de la région de Fredericton.
  • 32.5% provient du programme boîte bleue/boîte grise de la Ville de Fredericton.
  • 20.5% provient du programme régional de boîte bleue/boîte grise
  • 11% provient de l’ écodépot de l’installation de recyclage.
  • 6.8% provient d’Écodépôt d’Oromocto.
  • 3.9% provient du programme boîte bleue/boîte grise de la Village de New Maryland.
  • 1% provient du programme de déchiquetage confidentiel.

.

Presse à compacter

Au site d’enfouissement, on procède efficacement à l’élimination des déchets gràce à une presse qui compacte les déchets en galettes.

Pourquoi compacter les déchets?

  • Les camions n’ont pas à entrer dans l’aire d’élimination des déchets.
  • Les produits de lixiviation causent moins de tort à l’environnement.
  • La durée de vie de la décharge contrôlée est prolongée d’une dizaine d’années.
  • Les déchets sauvages (qui échappent au processus d’élimination) sont considérablement réduits sur le site de la décharge.

Comment se fait le compactage?

  • Les camions déchargent les déchets près de la presse.
  • Les déchets volumineux (p. ex., réservoirs de propane) sont écartés avant le début du compactage.
  • Les déchets sont acheminés vers la presse au moyen d’un convoyeur.
  • Waste is compacted into bales weighing 1500 kgs.
  • Des véhicules spécialement conçus.

Quelques données

  • Nous avons la première presse à compacter les déchets domestiques du Canada atlantique.
  • Notre presse produit 200 galettes par jour.

.

Accès spécial au convoyeur

Les véhicules des propriétaires résidentiels et les petits véhicules commerciaux ont accès à une zone désignée de la presse à compacter .

Pourquoi avoir un tel accès spécial?

  • Cet accès spécial aide à contrôler la circulation à la presse à compacter .
  • C’est un moyen pratique et sécuritaire d’effectuer de petits déchargements.
  • Pour des déchets comme le bois et le métal, le personnel dirige les usagers vers des zones spécialisées.
  • On évite du temps de manutention (nécessaire pour les déchets en conteneurs).

Données intéressantes

  • Tous les jours, une cinquantaine de véhicules utilisent cette zone.

.

Déchets de bois

Le bois fait partie du programme de réacheminement de la Commission. Les déchets de bois amenés au site sont stockés dans une zone désignée pour être broyés

Quels sont les avantages de réacheminer le bois?

  • Certains déchets comme les matériaux de construction risquent d’enrayer la presse à compacter.
  • Réacheminer ces matières encombrantes prolongent la vie de la décharge contrôlée.
  • Une fois broyés, ces déchets peuvent, entre autres, entrer dans le compostage, servir de combustible.

.

Ferraille

Dans le cadre du programme de recyclage des déchets de la Commission, la ferraille et les produits blancs acheminés au site sont empilés en vue de leur recyclage.

Quels types de déchets recyclons-nous?

  • Produits blancs (p. ex., cuisinières, réfrigérateurs) et ferraille.
  • Les réfrigérateurs doivent présenter un autocollant indiquant qu’ils sont exempts de CFC (dans le cas contraire, des frais de 17,10$ sont exigés pour le retrait).
  • En 2012, le site a diverted 267 tonnes de rebus de métal.

Pourquoi recycler la ferraille?

  • Il serait difficile de traiter ces matériaux par compactage.
  • Enfouir ces déchets dans une décharge contrôlée sans les compacter nécessiterait beaucoup trop d’espace.
  • Compte tenu des marchés favorables, le recyclage de ferraille engendre un revenu additionnel intéressant.

.

Site de construction et de démolition

Les déchets de construction et de démolition (C-D) transportés au site sont acheminés vers une aire d’enfouissement spécifique.

Quelles mesures environnementales prend-on pour les déchets C-D?

  • Tous les déchets C-D sont inspectés avant d’être déchargés.
  • Les déchets non C-D exigent des frais supérieurs.
  • L’aire de déchets C-D est périodiquement recouverte.

Pourquoi avoir aménagé une aire spécifique pour les déchets C-D?

  • Pour prolonger la durée de vie du site d’enfouissement.
  • Les matériaux C-D n’étant pas dommageables, il n’est pas nécessaire de les stocker dans un site d’enfouissement confiné.

Données intéressantes

  • Chaque année, le site reçoit près de 4500 tonnes de déchets C-D.

.

Aire d’enfouissement

L’étape finale s’effectue à l’aire d’enfouissement et consiste à empiler les galettes de déchets provenant de la presse dans des cellules de stockage.

Comment fait-on pour minimiser la dégradation de l’environnement?

  • Les déchets sont stockés dans des cellules d’environ un hectare.
  • Les cellules sont alignées de façon à empêcher le lixiviat de pénétrer dans les eaux souterraines.
  • On installe des tuyaux perforés sous les déchets pour recueillir le lixiviat.
  • Tous les jours, les déchets sont recouverts de terre propre.
  • Dès qu’une cellule est remplie à capacité, on la recouvre d’argile pour empêcher la formation du lixiviat.
  • Lorsque le site d’enfouissement sera fermé, on le recouvrira d’argile.
  • La qualité de l’eau de surface aux abords du site est contrôlée.
  • Des conduits d’évacuation ont été installés pour contrôler les gaz d’enfouissement.
  • Des échantillons sont prélevés régulièrement des puits de monitorage des eaux souterraines.

.

Bassin de traitement du lixiviat

On appelle “lixiviat” les résidus liquides qui se forment lorsque la pluie et la neige fondues s’écoulent dans les piles de déchets des sites d’enfouissement. Au site d’enfouissement sanitaire de Fredericton, le lixiviat est recueilli et acheminé vers un nouveau bassin de traitement biologique.

Quel traitement subit le lixiviat?

  • L’action biologique dans le bassin d’épuration anéantit les composantes du lixiviat.
  • Un système d’injection d’oxygène intensifie l’action biologique.
  • Un barrage flottant augmente l’efficacité du traitement.
  • Dès qu’un problème surgit, une alarme avertit l’opérateur.
  • Le lixiviat épuré est pompé vers l’installation de la Ville de Fredericton pour y subir un autre traitement.
  • On peut procéder à des injections d’oxygène plus puissantes pour traiter les quantités supérieures de lixiviat.

Comment les eaux souterraines sont-elles protégées de la contamination par le lixiviat?

  • Une géomembrane (plastique) et des couches d’argile sont installées sous les déchets.
  • On prélève régulièrement des échantillons de lixiviat des puits de monitorage.
  • Un réseau de tuyaux perforés est installé sous les déchets pour recueillir le lixiviat.

Données intéressantes

  • Le lixiviat demeure dans le bassin de traitement pendant près de 200 jours.
  • Le nouveau bassin aura une durée de vie de 70 ans.

.

Cellule cendres

Une cellule conçue pour l’élimination des cendres généré par l’Université de physique du Nouveau-Brunswick
usine a été construite en fin de l’automne 2001.

UNB rembourse le CGDSRF pour les coûts d’investissement et opérationnels liés à la cellule de cendres. En 2012, un total de 1,602 tonnes métriques de cendres ont été reçues
de l’UNB.

.

Bassin de sédiments

L’eau de surface à partir autour du site sont collectées et traitées dans le bassin sédimentaire.

L’étang permet d’argile et d’autres matériaux à régler sur le fond et puis l’eau propre est rejetée dans l’environnement.